Une lettre arrive toujours à destinationS
(cur. Mark Geffriaud, Sébastien Pluot & Fabien Vallos)
17 mars - 28 avril 2015
.
www.unelettrearrivetoujoursadestinations.com/
.
Une lettre arrive toujours à destinationS, conçue par Sébastien Pluot, explore la problématique de l'adresse, les relations entre émetteurs et récepteurs, la circulation du sens, les notions de destination et d'appel. Après l'exposition de La Panacée (Juillet-Novembre 2014 à Montpellier) la seconde itération est conçue par Mark Geffriaud, Sébastien Pluot & Fabien Vallos dans le cadre du séminaire En Traduction à l'ESBA TALM site d'Angers, et avec les étudiants : Émilie Allion, Jules Bernagaud, Pierre Bertre, Christiane Bressolier, Zazie Brosse, Arthur Chiron, Julia Droga, Amélie Juhel, Amélie Patry, Bintou Sissoko, Xinhao Su, Chen Zhao. Un film est diffusé pendant cinq semaines 24h/24. Il présente la production, l'installation et la dissémination des œuvres, des lectures et des performances. Le film est diffusé en direct sur le site Internet et en partenariat avec la Murray Guy Gallery de New York, la Galerie GB Agency de Paris, la Galerie Leonard & Bina Ellen de l'Université de Concordia à Montréal et le Centre de Culture Contemporaine de La Panacée à Montpellier.
Aristes : A Constructed World, Bas Jan Ader, Robert Barry, Sophie Bélair Clément, Dominique Blais, Mel Bochner, George Brecht, Marcel Broodthaers, André Cadere, Dieudonné Cartier, Alejandro Cesarco, Kathy Constantinides, Jan Dibbets, Nico Dockx, Marcel Duchamp, Robert Filliou, Dora Garcia, Mark Geffriaud, Felix Gonzales-Torres, Felix Gmelin, Jenny Holzer, Douglas Huebler, Temo Javakashvili, Khalil Joreige & Joana Hadjithomas, Ben Kinmont, Nicholas Knight, Alison Knowles, Joachim Koester, Silvia Kolbowski, Mikko Kuorinki, Louise Lawler, Pierre Leguillon, Sol LeWitt, Garry Neill Kennedy, Nam June Paik, John Perreault, Adrian Piper, Roland Sabatier, Yann Sérandour, Mieko Shiomi, Mario Garcia Torres, Endre Tòt, Lawrence Weiner

/

Chrématistique
(cur. Jérémie Gaulin & Fabien Vallos)
Chrématistique III, cneai, Paris, du 5 juillet au 9 novembre 2014
.
www.chrematistique.fr
.
Chrématistique est un projet proposé par Jérémie Gaulin et Fabien Vallos et conçu comme un observatoire et comme un programme de recherche indépendant à propos de l'économie de l'œuvre et de la monstration.
Voir le projet Chrématistique
Lire la publication n°1 (pdf)

/

Art by Telephone... Recalled
(cur. Sébastien Pluot & Fabien Vallos)
.
2014 : La Panacée, Centre de culture contemporaine, Montpellier.
2012 : cneai= (Paris), CAPC (Bordeaux), esba TALM (Angers), Emily Harvey Foundation (NYC), SFAI, San Francisco.
.
www.artbytelephone.com
.
En 1969, Jan van der Marck, le nouveau directeur du Museum of Contemporary Art de Chicago, présente l’exposition Art By Telephone pour répondre, comme il le souligne dans le catalogue, à «?l’usage croissant de la conceptualisation de l’art?». Le protocole d’Art By Telephone consistait à proposer à un ensemble d’artistes de formuler oralement une œuvre à distance par l’intermédiaire d’une communication téléphonique. Avec notamment Quand les attitudes deviennent formes (Harald Szeemann, 1969), Information (Kynaston L. McShine, 1970), ou Software (Jack Burnham, 1970), Art by Telephone fait partie des premières expositions rassemblant des œuvres conceptuelles dans un contexte institutionnel. Le projet se réfère explicitement à un précédent historique : Telephone Pictures (1922) de Lazlo Moholy-Nagy, une série de trois tableaux de composition identique mais de formats différents, que l’artiste fait réaliser par une compagnie d’enseignes émaillées à partir d’instructions transmises par téléphone. Selon les termes de Jan van der Marck, il était question pour l’artiste alors fortement influencé par les idées constructivistes et Dada, de démontrer que «?l’approche intellectuelle de la création d’une œuvre d’art n’est en aucune manière inférieure à l’approche émotionnelle?». Jan van der Mark entendait aussi rendre hommage à Marcel Duchamp et John Cage qui furent déterminants dans ce principe consistant à déléguer l’exécution d’une œuvre. Ce principe d’exposition convoque une série de processus liés à la traduction, la conceptualisation de la production artistique, la question générale des usages langagiers et l’approche de l’œuvre par la parole.
Ainsi, 37 artistes vivant en Amérique du Nord et en Europe, issus des tendances minimale et conceptuelle, du Land Art, de Fluxus ou encore du Pop Art, ont transmis des instructions par téléphone qui furent réalisées par les régisseurs du musée (sous la supervision du commissaire David H. Katzive) : Siah Armajani, Richard Artschwager, John Baldessari, Iain Baxter, Mel Bochner, George Brecht, Jack Burnham, James Lee Byars, Robert H. Cumming, François Dallegret, Jan Dibbets, John Giorno, Robert Grosvenor, Hans Haacke, Richard Hamilton, Dick Higgins, Davi Det Hompson, Robert Huot, Alain Jacquet, Ed Kienholz, Joseph Kosuth, Les Levine, Sol LeWitt, Robert Morris, Bruce Nauman, Claes Oldenburg, Dennis Oppenheim, Richard Serra, Robert Smithson, Guenther Uecker, Stan Van Der Beek, Bernar Venet, Frank Lincoln Viner, Wolf Vostell, William Wegman et William T.Wiley. Charlotte Moorman et Nam June Paik réalisèrent une performance musicale le jour du vernissage.
De cette exposition mythique, il ne subsistait jusqu’à présent qu’un disque vinyle et sa pochette rassemblant les transmissions orales des artistes, associées à des textes rédigés par le directeur du musée.
Sur une proposition de Sébastien Pluot et Fabien Vallos, Art By Telephone… Recalled reprend l’appel lancé en 1969 qui implique d’envoyer une œuvre par téléphone. L’exposition est inaugurée au Cneai à partir du 29 septembre 2012 par la présentation de pièces historiques réactivées à partir de leurs enregistrements sonores et des informations délivrées par les archives : Arman, Iain Baxter&, Mel Bochner, Jan Dibbets, Les Levine, Sol LeWitt, Dennis Oppenheim, Bernar Venet.
À partir du 15 novembre 2012, de nouvelles œuvres proposées par 36 artistes et 23 jeunes diplômés d’écoles d’art sont envoyées par téléphone et activées par ces mêmes étudiants dans cinq lieux : le cneai, l’École supérieure des beaux-arts TALM - site d’Angers, The Emily Harvey Foundation de New York, le San Francisco Art Institute et le CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux.
Ces 36 artistes ont initié une pratique artistique des les années 60 et 70 ou font partie de la très jeune scène artistique contemporaine. Ils formulent des propositions orales qui donneront lieu à des performances visibles et/ou audibles dans et hors des sites, des vidéos, des pièces sonores, des réalisations sculpturales, des installations dont certaines seront modifiées en cours d’exposition : A Constructed World, Olivier Bardin, Robert Barry, Joianne Bittle, Dominique Blais, Christophe Berdaguer & Marie Péjus, Alejandro Cesarco, Jean Dupuy, Julie C. Fortier, Daniel Foucard, Ryan Gander, Dora Garcia, Mark Geffriaud, Aurélie Godard, Joseph Grigely, Dicke Higgins, ikhea©service, Ben Kinmont, Silvia Kolbowski, Jiri Kovanda, Nicholas Knight, Pierre Leguillon, Alison Knowles, Jennifer Lacey, Mierle Laderman Ukeles, Louise Lawler, Maria Loboda, John Miller, Lætitia Paviani, John Perreault, Émilie Parendeau, Will Potter, Fabrice Reymond, Avital Ronell, Yann Sérandour, Raphael Zarka. Les jeunes artistes impliqués dans le projet formulent aussi des propositions qu’ils ont élaborées au cours des séminaires En Traduction : Zenn Al Charif, Ludovic Beillard, Hugo Bregeau, Jean-Baptiste Carobolante, Dieudonné Cartier, Volmir Cordeiro, Victor Delestre, Clémence De Montgolfier, Jérémie Gaulin, Thomas Gautier, Adrien Guillet, Julien Journoux, Noémi Koxarakis, Martin Lahitète, Kevin Laisné, Quentin Lannes, Ronan Le Creurer, Anne-Lise Le Gac, Nicolas Linel, Coline Mir, Alexandra Roger, Rémi Roye, Gian Spina, Tilila Touri.

/

Publication Studio Bordeaux
Évento - École supérieure d'art de Bordeaux, rue C. Sauvageau, 6-10 oct. 2011
(cur. Thomas Boutoux, Mathew Stadler, Fabien Vallos)
.
publicationstudiobordeaux.tumblr.com
.
Avec : Gabrielle Arnaud, Ailsa Cavers, Charlotte Corroy-Urdiales, Noémi Koxarakis, Martin Lahitète, Nicolas Linel, Margaux Paturel, Elsa Pragout & Lorette Sagouis.
Avec (invités) : Matthew Stadler, Lisa Robertson, Lætitia Paviani, A Constructed World, Antoine Dufeu, Fabrice Reymond, Sabrina Soyer & Sacha Béraud.
PSB consiste à aménager, dans une boutique située en pied d'immeuble au 23 de la rue Camille Sauvageau, un lieu d'édition, de production et de commerce de livres conçu sur le modèle de Publication Studio à Portland (www.publicationstudio.biz), mais adapté à la situation Bordelaise et au temps d’Evento. Le projet PSB consiste, avec une équipe d'une dizaine d'étudiants et d'artiste à faire exister un lieu qui puisse être à la fois une boulangerie, une imprimerie et une librairie.

/

Lætitia in convivio
cur. Fabien Vallos
cneai de Paris du 12 au 19 juillet 2011
.
www.cneai.com
.
Fabien Vallos présente au Cneai de Paris l'ouvrage Convivio et un accrochage de pièces et de documents en lien avec ce livre et autour des concepts d'adresse et d'art encomiastique. Convivio est un livre autonome entre l'exposition Convivio (ou la plastique culinaire) au centre d'art contemporain de l'Onde à Vélizy-Villacoublay (2 avril-2 juillet 2011) et Lætitia in Convivio au Cneai de Paris (12-19 juillet 2011).
Ce livre est une saisie fragmentaire et singulière d’œuvres, anciennes et contemporaines, littéraires et plastiques, qui ont toutes pour sujet ces figures complexes de la festivité, du banquet, du commun et de l’adresse. Lætitia in convivio est un projet qui consiste à inviter des artistes et des auteurs à produire un «supplément» qui pourra être ajouter à l'ouvrage. Le lecteur, le bibliophile ou le collectionneur pourra venir «compléter» son ouvrage de diverses pièces proposées par ces artistes et ces auteurs.
Accrochage avec les œuvres et publications de A Constructed World, Olivier Bardin, Christelle Bonnet, Nicolas Boulard, Dieudonné Cartier, Antoine Dufeu, Jérémie Gaulin, Armand Jalut, Ben Kinmont, Pierre Leguillon, Yannick Liron, Lætitia Paviani, Sébastien Pluot, Fabrice Reymond, Rémi Roye, Fabien Vallos.
Convivio : conception éditoriale Fabien Vallos, maquette originale Christelle Bonnet.
Co-édition : éditions Mix. x l'Onde x cneai =.
Avec des textes de A Constructed World, Athénée de Naucratis, Antoine Dufeu, Jean-Baptiste Farkas, Giovan Battista Fasolo, Félix Fénéon, Pierre-Damien Huyghe, Furio Jesi, Ben Kinmont, Yannick Liron, Macrobe, François Marin, Martial, Pierre Muret, Lætitia Paviani, Sébastien Pluot, Fabrice Reymond, Bartolomeo Scappi et Fabien Vallos.

/

Convivio
Centre d'art contemporain de l'Onde - avril-juillet 2011
cur. Fabien Vallos
.
Ce qui prélude à la constitution de cette exposition, est ce que Félix Fénéon nommait en 1922 la plastique culinaire dont on retiendra, au moins deux éléments, le rapport contigu à l'esthétique et la puissante figure de la périssabilité
Ce qui devrait être le centre ou le lieu de cette exposition sont les liens ou les connexions entre l'expérience du périssable et l'idée paradoxale de l'œuvre : paradoxale, parce que l'?uvre hésite toujours entre ce qui relève de la conservation et ce qui n'en relève pas. Il existe une sphère, un autre espace où s'appréhende collectivement ce paradoxe, c'est la festivité, autrement dit, le lieu du festin et le lieu complexe d'une densité de l'expérience collective. Ce que nous nommons « festivité » n'est autre que l'espace qui permet de saisir, dans l'expérience esthétique du repas et de l'aliment, l'autre, le commun, l'inopérativité et le désœuvrement. Il s'agit de concevoir une exposition et un ouvrage qui montre, qui fait voir ce qui relèverait d'un art encomiastique. Si l'encomium est le temps du festin propre à l'adresse – dans le moment de la festivité nous avons le temps d'adresser à l'autre une parole qui prend forme dans une œuvre – alors ce que nous désirons montrer est le lien singulier et essentiel entre festivité et œuvre. Seul le festin et seule la festivité, par leur capacité fondamentale à nous livrer à l'inopérativité nous offre l'expérience du désœuvrement. Désœuvrer ne pourrait-il alors être cette possibilité d'accepter la périssabilité de l'œuvre ? C'est ce paradoxe que nous voudrions faire voir.
Avec : A Constructed World, Olivier Bardin, Nicolas Boulard, Jean-Baptiste Farkas, Jérémie Gaulin, Armand Jalut, Ben Kinmont, Inès Lechleitner, Pierre Leguillon, Rémi Roye, Shimabuku.

/

Galerie Sentiment océanique - 2010-2011 - ébabx.
.
J'ai la charge durant l'année 2010-2011 de la programmation de la galerie Sentiment océanique. Il a été décidé que les expositions se réaliseront en une seule journée et à partir d'un parti pris théorique où il m'importe que soit pensé le travail du commissaire dans cette tension dialectique à faire voir une œuvre en tant qu'œuvre et à la faire voir comme possible prétexte à la constitution d'un discours. Tout faire voir est un discours.
- 17 nov. 2010. Des ronds dans l'eau de Jérémie Gaulin et Lény Bernay.
- 24 nov. 2010. agnothi seauton de Fabrice Reymond
- 8 déc. 2010. Hubble (le fond indéterminé de l'image)
- 15 déc. 2010. Is not transparent de Sébastien Pluot et Fabien Vallos
- 5 janvier 2011. Best Wishes de Noémi Koxarakis et Camille Labouche-Déus
- 12 janvier 2011. Tout Doux de Laetitia Paviani et Fabien Vallos
- 26 janvier 2011. Les assistants de Lauren Huret
- 2 février 2011. truite de Sabrina Soyer et Sacha Béraud
- 9 février 2011. Le visiteur du Porlock de Jérémie Gaulin
- 16 février 2011. UMZU de Nicolas Linel, Victor Delestre & Louis Zébo
- 2 mars 2011. Loin des yeux près du cœur, This is not
- 9 mars 2001. Sans titre, Romain Juan
- 16 mars 2001. Sentiment bucolique, JB Carobolante, V. Delestre, R. Juan, L. Zébo

/